Incubateur Éphémère

Pour la troisième année consécutive s’est tenu en marge du Forum Entreprendre dans la Culture un incubateur éphémère. Organisé par la French Team, le dispositif d'accompagnement s'est tenu du 1er au 3 juin 2018 au Liberté Living Lab et a accueilli 18 projets parmi une sélection de 130 candidatures.
© Cultureveille

Deux jours pour se rencontrer, se perfectionner, être stimulé, grandir. Voilà ce que propose l’Incubateur Éphémère déployé dans le cadre du Forum national Entreprendre dans la Culture depuis trois ans. C’est dans les locaux du Liberté Living Lab que cette rencontre si particulière a pu cette année prospérer. En effet, l'espace situé dans un 2e arrondissement de Paris toujours en effervescence est plus que propice à la création de synergies et à la libération d’un fourmillement d’idées. Le Liberté living Lab et ses 2000 m² a montré une fois de plus qu’il était un lieu idéal pour l’accueil des talents et des profils à la fois variés et transversaux.

Trente-cinq jeunes entrepreneurs ou porteurs de projets étaient donc rassemblés pour recevoir les conseils et orientations de près d’une trentaine de mentors (représentant tous les champs de l’entreprise, du financement au marketing en passant par la gestion des ressources humaines) et se confronter à leurs faisceaux d’expériences diverses. Loin d’être noyés par le flot d’informations, les entrepreneurs ont œuvré d’arrache-pied pour produire le pitch idéal destiné à prouver leurs qualités au jury de l’Incubateur Éphémère. Composé de responsables issus des secteurs publics et privés, il lui incombait de choisir les projets les plus aboutis et de leur attribuer un certain nombre de prix.

Ainsi au terme de cet intense weekend, quatre startups ont convaincu le jury de leur apporter une aide dans leur développement et de leur fournir l’accès à un dispositif d’accompagnement sur le plus long terme : 

Rocambole, qui propose une « escapade littéraire » quotidienne, rapide et personnalisée s’est vu attribuer une incubation chez The Bridge ;

Même récompense (ou une expérimentation) pour Tada !, agence de support administratif aux artistes ;

Quant à l’équipe d’AiR – Art in Research, galerie d’art d’un genre nouveau qui tend à valoriser la recherche scientifique par l’image, elle pourra partir pour un voyage prospectif au Canada avec l’accompagnement de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse ;

Enfin, un accompagnement RH par Human Booster est attribué à Groover, plateforme visant à tisser des liens nouveaux entre les artistes et les médias.

Chaque lauréat se voit également proposer une session de conseils, offerte par GMBA. À noter de plus la mention spéciale du jury pour Harmlets, entreprise mettant à disposition des bracelets visant à prévenir le harcèlement et les agressions sexuelles sur les lieux festifs.

On ne peut que souhaiter bonne chance à ces jeunes structures pour la suite et rendez-vous l’année prochaine !