Prix IFCIC-Entreprendre dans la Culture 2019 : une promotion sous le signe de l’innovation et de l’intelligence collective

Publié le 24.05.2019
C’est au cœur du superbe écrin de la chapelle des Beaux-Arts de Paris que s’est déroulée, le 22 mai dernier, la cérémonie de remise du prix IFCIC-Entreprendre dans la Culture. Elle a couronné une nouvelle promotion de cinq heureux lauréats : Arty Farty, Pims, Le Mot et le Reste, Petit Bain et La Forêt Électrique.


Depuis désormais quatre ans, le prix IFCIC-Entreprendre dans la Culture, fruit d’un partenariat entre le ministère de la Culture et l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles, représente un rendez-vous incontournable de l’écosystème de l’entrepreneuriat culturel. Doté d’une enveloppe globale de 30 000 € et ouvrant droit à un suivi personnalisé de l’IFCIC, il récompense des entreprises ou des associations ayant développé dans le secteur culturel un modèle économique ou une forme d’organisation se distinguant par son originalité, sa capacité d’innovation ou sa dimension responsable/durable.


EXPÉRIENCES ET IDÉES INNOVANTES À L’HONNEUR

Sous le marrainage de la créatrice de mode agnès b. et le parrainage du patron de presse Franck Annese, la promotion 2019 du prix IFCIC est composée de cinq lauréats :


Arty Farty : connue et reconnue pour la création du festival des Nuits Sonores, cette structure protéiforme lyonnaise, active dès 1999 autour des cultures électroniques, mêle esprit d’entreprendre et respect de l’intérêt général. Son projet d’incubateur « Hôtel 71 » stimule les collaborations autour des métiers de l’entrepreneuriat et d’un lieu de vie commun, taillé pour devenir un hub européen d’accompagnement transdisciplinaire.




Pims : start-up à la croisée du spectacle culturel, du marketing et de l’intelligence informatique, Pims (« Pointages Intelligents pour le Monde du Spectacle ») a été créée au soutien des organisateurs de spectacles. Elle les accompagne dans le pilotage de la commercialisation de leurs projets grâce à un module de reporting permettant de transmettre des données choisies et détaillées (ventes, recettes, etc.) à des contacts ciblés (artistes ou agents, régisseurs, coproducteurs ou cessionnaires).



Petit Bain : salle de concert, restaurant, lieu d’accueil d’associations et de collectifs, espace où écouter, voir, danser, rencontrer… Petit Bain est un équipement culturel flottant, amarré au pied de la Bibliothèque François-Mitterrand à Paris. Organisée sous forme de coopérative, cette barge parisienne porte un projet à la fois culturel et sociétal, qui propose une culture hybride accessible à tous et place l’économie au service des personnes.


La Forêt Électrique : cette Forêt d’images conçue comme une fabrique de cinéma associative prend racine du côté de Toulouse. Salle de cinéma indépendante, elle a été pensée comme un lieu de diffusion mais aussi et surtout de vie, où se multiplient les expériences interactives pour tous les publics (projections, workshops, initiatives créatives).



Le Mot et le Reste : cette maison d’édition marseillaise n’est pas une nouvelle venue dans le monde de l’entrepreneuriat culturel. Créée dès 1996, elle n’a cessé de proposer un catalogue exigeant d’œuvres et d’ouvrages consacrés à la musique, avec l’ambition de travailler aujourd’hui au plus proche du réseau des librairies indépendantes. Aux auteurs les mots, à l’éditeur… le reste !







LE JURY DE LA PROMOTION 2019

Les dossiers ont été examinés par un jury composé de personnalités emblématiques de l’entrepreneuriat culturel français : Adrien Aumont, co-fondateur de KissKissBankBank ; José-Manuel Gonçalvès, directeur du Centquatre ; Laurence Le Ny, directrice de l’écosystème des start-up de contenu du groupe Orange ; Philippe Nicolas, directeur du CNV ; Martine Robert, journaliste aux Échos, ainsi que la marraine et le parrain du Forum Entreprendre dans la Culture, la créatrice agnès B. et le fondateur du groupe So Press, Franck Annese.